SECUVAD

SECUVAD

Selon le rapport de l’Observatoire de la Sécurité des Cartes de paiement, pour 2012, le montant total de la fraude s’élève à 450,7 millions d’euros (+9% vs 2011), essentiellement soutenu par les paiements à distance, plus de 20 fois supérieurs aux paiements de proximité.


Ainsi, selon l’Observatoire, les paiements à distance qui ne représentent que 9,20% de la valeur des transactions nationales, compte pour 61% du montant de la fraude totale.


A l’international, sur la même période, la fraude qui croît de 11.20% est principalement tirée par une explosion de la fraude sur Internet de 37%, à comparer à l’année précédente.


C’est ainsi que SECUVAD, suivant les recommandations de l’Observatoire, apporte une solution efficace aux commerçants, qui sans affecter leur taux de transformation, met à leur disposition une solution d’authentification forte, garantissant la bonne exécution de leur vente et, au final, de leur paiement effectif, sans s’exposer au taux d’échec de près de 20% habituellement observé par le seul usage d’une solution d’identification renforcée.


Seulement, ne s’agit-il là que de la fraude déclarée, puisque l’étude de l’ONDRP (l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales) souligne quant à lui, qu’entre 2010 et 2012, la hausse des ménages se déclarant victimes d’un seul débit frauduleux est de 44%.


Cette différenciation d’évaluation s’explique notamment par le fait que 46% des victimes - selon l’étude de l’ONDRP - ne déclarent pas le débit frauduleux auprès de l’autorité judiciaire.


La société renforce, par la poursuite judiciaire de toutes les fraudes par cartes bancaires auprès de ses clients, la sécurité des e-commerçants, visant à obtenir la réparation de leur préjudice et, par conséquent, de dissuader le concert des escrocs à s’intéresser à leur commerce.